Accueil » Plateforme » Turrican 3 – Amiga ECS/OCS – 1993

Turrican 3 – Amiga ECS/OCS – 1993

turrican3_titreLes siècles ont passés depuis que l’humanité a entendue parler de la Machine pour la dernière fois. Mais aujourd’hui, après plusieurs générations de liberté et de paix dans la galaxie, les forces maléfiques se rassemblent à nouveau. Dans un mouvement de terreur, la Machine détruit des douzaines de planètes et réduit en esclavage des centaines de peuples pacifiques.Leurs cris sont entendus jusqu’aux confins de la galaxie.
Seuls les courageux combattants appartenant aux Forces Unis de la Liberté sont capables de porter secours à ces âmes perdues. Menés par Bren McGuire, ces hommes combattent pour les innocents.turrican3_01 Lorsque Bren reçoit le dernier message d’une belle jeune fille criant au désespoir, il enfile sa combinaison de combat.Guerrier solitaire luttant contre les forces démoniaques de la Machine, Bren saute hors de son vaisseau pour faire face au challenge ultime.
turrican3_05Comme dans tout Turrican qui se respecte, vous débutez le jeu dans votre combinaison de combat.Pour détruire la Machine, vous allez devoir traverser cinq mondes différents : la manufacture, le dépôt innondé, la décharge, l’antre Alien et l’usine robotique. Pour vous frayer un passage à travers chacun de ces niveaux et éradiquer tous les sbires de la Machine, vous disposez d’un panel d’arme conséquent, variant en puissance : le classique tir multiple (Multiple), le non moins classique tir qui rebondit sur les parois (Rebound) et le laser (Laser) dont la forme et la couleur ont quelque peu changées depuis l’épisode précédent. Pour vous aider dans votre progression, vous pourrez récolter des bonus tels que le missile à tête chercheuse (Homing), le bouclier (Shield), la vie supplémentaire (One up) ou bien le coeur « requinqueur » (Power up). Tous ces bonus sont généralement enfermés dans des caisses qu’il vous suffit de « shooter » pour les libérer.

turrican3_07Comme dans tout Shoot’em up classique, vous rencontrerez à la fin de chaque niveau un boss plus ou moins imposant, qu’il vous faudra anihiler si vous voulez passer à l’étape suivante.

Dans cette épisode vous disposez d’un grappin que vous pouvez activer en étant immobile et en restant appuyé sur le bouton de tir et que vous pouvez diriger à votre convenance pour vous accrocher n’importe où et accéder à des plate-formes inaccessibles. Une fois accroché, vous pourrez vous balancer et vous libérer au moment opportun en restant appuyé sur le bouton feu. Notez bien que ce petit plus qui ajoute grandement à l’intérêt du jeu au niveau recherche, nous prive du canon à plasma orientable des deux épisodes précédents. Notez que vous avez toujours la possibilité de lancer un mur de flamme circulaire autour de vous en appuyant sur la barre d’espace ou sur le second bouton de votre joystick et de vous changer en roue en vous abaissant et en restant appuyé sur feu. Sous cette forme, qui dure un certain temps, vous serez invulnérable et vous pourrez déposer des mines.

Ah oui, dernière chose, n’oubliez pas de ramasser un maximum de cristaux, il peuvent rapporter gros en fin de niveaux où tout est comptabilisé…

turrican3_10Turrican 3 sort en 1993 sur Amiga. Toujours développé par Factor 5, il est une nouvelle fois distribué par Rainbow Arts.

Proposant un challenge un peu en dessous de Turrican 2, il ne se démarque pas non plus par son manque flagrant de couleurs (dans certains niveaux, les pastilles bonus sont tout simplement de la même couleur que le décors de la première parallaxe) et par son originalité; en effet, on retrouve un monde à la sauce Alien, toujours inspiré du style imprimé par le dessinateur H. R. Giger (comme dans les précédents opus et dans Z-Out).

Côté jouabilité, comme d’habitude il n’y a rien à redire ; votre Turrican bouge bien et peut se sortir de toutes les situations. Seul l’utilisation du grappin peut poser un petit problème au début mais on s’y fait très vite.

turrican3_12D’un point de vue technique, on notera la présence dans certains niveaux de parallaxes (de une à huit), qui comme d’habitude participent grandement à donner au jeu une profondeur très appréciable.

En ce qui concerne la musique, on retrouve au commande et pour la énième fois dans un jeu Amiga, le maître incontesté Chris Huelsbeck, qui nous propose des rythmes très entraînants. Côté bruitages, on retrouvera avec plaisir les voix digitalisés annonçant armes et bonus.

En bref, Turrican 3 est un bon soft, un peu en retrait par rapport à l’épisode deux, mais qui propose un challenge à la hauteur. Développé en commun avec la version Mégadrive, la version Amiga est graphiquement légèrement décevante.

Publicités

Une réflexion sur “Turrican 3 – Amiga ECS/OCS – 1993

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s