Accueil » Shoot´em up horizontal » T-Zer0 – Amiga AGA – 1999

T-Zer0 – Amiga AGA – 1999

t-zer0_titreXXXXX XX, 2199 (Date exacte classifiée)Surmontez les dangers mortels de la Dimension T-Zer0 afin de détruire « le pire du pire », Kakistos en personne et sa horde enragée.

« Five… Four… Three… Two… One… Warning, enemy approaching ! Welcome to T-Zer0 ! »

t-zer0_01Voilà, en quelques mots, de quelle manière commence T-Zer0… Alors, à partir de là, on se dit : « Sympa comme jeu, on nous souhaite la bienvenue… », surtout que deux secondes plus tard, le comité d’accueil se présente devant vous en nombre et la bouche en cœur, alors là on se dit : « Oh ! Mollo les gars, je sais que vous êtes pressés de faire ma connaissance et moi la vôtre, mais c’était pas la peine de venir avec toute votre famille ! » Bon tant pis, vous l’aurez voulu… Et vous balancez la sauce au travers de leur sale face de rat, et forcément, c’est l’escalade : les copains des copains appellent d’autres copains aliens plus gros et plus costauds, qui en plus ne se privent pas de vous arroser; alors vous, vous répliquez en criant votre rage et en invoquant la légitime défense, mais il est déjà trop tard, l’engrenage de la violence est en marche et le plus drôle dans l’histoire, c’est que c’est vous qui avez toutes les chances d’en faire les frais.

t-zer0_03Pour ne pas passer pour un con avec votre armement à deux sous et demi, vous vous jetez avidement sur le moindre bonus d’amélioration. Selon votre vaisseau de départ, vous avez le choix entre trois armes principales : les Pistolets , tir de puissance moyenne s’élargissant rapidement, le Laser , tir puissant mais nécessitant une précision de malade et enfin le Plasma Frontal , tir puissant et large, très certainement le meilleur compromis.
Pour votre plus grand plaisir, vous vous apercevez que votre vaisseau est conçu pour être équipé d’un tir secondaire, alors après avoir bondi de joie dans votre cockpit (bleu), vous récupérez pas mal d’options pour essayer celles compatibles avec votre astronef : les inégalables Missiles à Tête Chercheuse vous combleront d’extase tant ils s’avèrent indispensables, mais il existe aussi un Tir Latéral , un Plasma Arrière , un Plasma (tout court !) , des Missiles-K et enfin les Missiles (tout court, encore une fois !) . Bref, il y a de quoi faire.

t-zer0_05Tel un bienheureux vous exterminez vos adversaires tout en collectant des bonus de points , des étoiles dorées et multicolores, sans oublier les bonus spéciaux, tels que le Souffle Nucléaire , plus connu ici sous le nom de Pruneau Atomique, l’Invisibilité , qui du même coup vous rend invulnérable à tout type de collision, l’Hyperdrive , vous donnant un petit coup d’accélérateur temporaire et quelques armes spéciales , venant se substituer pendant quelques secondes à votre tir classique et abreuvant l’ennemi de boulettes à tête chercheuse.
Pour ne pas avoir l’air trop stupide, vous éviterez soigneusement de récolter l’Inversion qui, comme son nom l’indique, inversera vos commandes ou bien le Court Circuit qui vous empêchera de tirer. Ça, c’est super glauque !

t-zer0_09Deux modes de jeu sont disponibles : le mode Arcade pendant lequel vous devrez traverser quatre monde d’une traite chacun dans un style très… arcade. Le second, le plus intéressant, est le mode Histoire et là, ça se complique. Seul mode vous permettant d’affronter Kakistos à la fin, il décompose chacun des cinq mondes en trois niveaux distincts : l’Entrée, où vous faîtes connaissance avec l’environnement et où vous devez récupérer un maximum de Gemmes (il y en a cinq au total) . Si, durant ce niveau, vous récoltez moins de quatre gemmes, vous jouerez ensuite la classique Route A, par contre, si vous en collectez quatre ou plus, vous serez dirigez vers la Route B, plus difficile, mais contenant plus de bonus. Si vous réussissez à réunir cinq gemmes de couleurs différentes durant ces deux premiers niveaux, vous aurez la possibilité de vous procurer le Diamant du monde en question , juste avant d’affronter le Gardien du troisième et dernier niveau Exit.

Pour ouvrir le portail de la Dimension et faire face à Kakistos en personne, il vous faudra collecter les cinq diamants. Je sais, ça à l’air super compliqué, comme ça, mais en fait, ça l’est pas et quand on est dedans, on pige assez vite…

t-zer0_11Développé par clickBOOM Interactive et distribué par PXL Computers, T-Zer0 sort en 1999 sur Amiga AGA (68030 minimum, équipé de 8 Mo de RAM).

Il n’est pas évident de décrire l’enthousiasme que j’ai ressenti lorsque j’ai enfin pu mettre la main sur un exemplaire neuf de T-Zer0. Ce jeu, dont j’admirais les images depuis de nombreux mois, était enfin en ma possession. Mais la question était désormais : « allais-je pouvoir émuler sans problème T-Zer0 sur mon PC ? » Je savais déjà que la démo fournie sur le site de clickBOOM fonctionnait sans problème en utilisant une configuration à base d’Amiga 4000 équipée de 8 Mo de Chip RAM, pas de Slow RAM et 32 Mo de Z3-Fast RAM.
Aussi, ai-je été rassuré en constatant que le CD de T-Zero était bien détecté. Par contre, oh malheur ! Oh désespoir ! Pas de musique lue à partir du CD !!!! Ce n’est en fait qu’un mois et demi plus tard, après avoir à peu près tout essayé que j’ai résolu ce problème en connectant la sortie audio de mon lecteur au connecteur adéquate de ma carte mère. Et enfin, ce matin, j’ai pu profité pleinement de l’expérience T-Zer0. « A mon tour de vous en faire profiter ! »

t-zer0_13Graphiquement, les images parlent d’elles-même, T-Zer0 est à la hauteur des configurations à base de chipsets AGA. 256 couleurs, des décors fins et somptueux et des ennemis intéressants; voilà, en gros, quelques unes de ses caractéristiques graphiques.

Techniquement, malgré l’absence de parallaxe de fond, on a droit à de magnifiques effets de lumières transparentes, paramétrables dans le menu du jeu. Et puis inutile de dire que le tout bouge bien… Oh, et puis si, je vais le dire, tiens ! T-Zer0 bouge vraiment très bien ! Ce qui est sûr c’est que le défilement est plutôt lent (« oldschool » oblige), mais c’est tellement fluide que je reste persuadé que ça doit être très sympa de regarder jouer quelqu’un, chose que je n’aime pas faire d’habitude.

Puisque désormais je peux écouter les musiques, laissez-moi vous en dire deux mots : sachez d’abord qu’en mode High Tech, vous aurez droit à de la techno/transe bien rythmée et très accrocheuse, alors qu’en mode Arcade, ce sera de la Pop. Ces deux styles devraient vous motiver dans votre quête à aller encore plus loin, tout en ravissant vos tympans. Les bruitages sont de très haute facture, tout en voix digits annonçant les armes et les options que vous récoltez et en explosions de toutes sortes. Un autre point fort de ce jeu.

t-zer0_14Trève d’éloges, soyons un peu objectif et citons comme défaut le maniement de votre vaisseau. Les fans de shmups arcade type japonais vont très certainement s’arracher les cheveux sur la tête, mais sachez que dans T-Zer0, les astronefs ont une certaine inertie (comme dans Project X), certes paramétrable à l’écran menu, mais une inertie tout de même. Alors, bien souvent, ça glisse comme une savonnette sur un sol carrelé, mais on s’y fait. Bien sûr, au début, on peste un peu et certains balanceront peut-être même leur manette de rage, mais ils s’y feront.

Côté difficulté, disons qu’elle devient vite élevée, surtout que les ennemis sont partout et souvent embusqués dans des endroits étroits. Ils sont retors, quoi, et vous les haïrez pour ça ! En tout cas moi, il m’arrive de les haïr…

t-zer0_15Pour conclure ce test exclusif, disons que malgré quelques petits défauts inhérents à bon nombre de shoots Amiga, comme l’absence de parallaxe et l’inertie, T-Zer0 est un des tout meilleurs shoot’em up horizontaux de la machine, sinon le meilleur. Graphiquement haut de gamme, musicalement jouissif et techniquement excellent, T-Zer0 est une valeur sûre de l’Amiga.
Je rappelle tout de même que ce jeu n’est pas un abandonware et qu’il est toujours en vente dans certaines boutiques électroniques ou sur eBay à l’état neuf. Préférez donc l’achat au téléchargement sauvage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s