Accueil » Shoot´em up vertical » Xenon II – Megablast – Amiga OCS – 1989

Xenon II – Megablast – Amiga OCS – 1989

xenon2_titreLes Xenites sont de retour et ont mis le temps sans dessus dessous. Vous êtes envoyé les combattre pour sauver l’univers…

 

Que voulez-vous, les scénarii débiles dans le monde des jeux vidéo sont légion… Il faut s’y faire !

Vous partez donc à l’assaut de force extra-terrestres belliqueuses à bord d’un vaisseau de combat sous-équipé.

xenon2_01Cinq mondes infestés de races aliennes diverses et variés vous attendent, prêtes à en découdre pour vous empêcher de progresser vers le navire amiral de leur force d’invasion. Chacun des mondes est divisé en deux parties et chacune de ces parties se terminent en affrontant un boss hyper coriace.
A la fin de chaque morceau de niveau, vous pourrez vendre l’équipement que vous avez récolté ou acheter du nouveau matériel, plus performant et surtout plus dévastateur. Ne comptez pas négocier avec le marchand alien, car pour lui une seule chose compte… les crédits que vous avez dans votre poche et que vous aurez eu la sagesse de récolter en cours de niveau. Comment les obtenir ? Rien de plus simple, dégommez des vagues entières ou de gros ennemis gluants et vous serez récompensé, mais ne tardez pas à vous saisir de votre butin, car il risque de vous filer sous le nez… et vous aurez l’air malin. Ah oui ! Notez que les boss, lorsque vous leur faîtes la peau, vous rapporteront une somme substantielle de crédits.

xenon2_03Comme je l’ai dit un peu plus haut, sur votre route, vous pourrez récupérer des armes ou des options flottant dans l’espace et emprisonnées dans des caissons que, je n’en doute pas, vous vous ferez une joie de dégommer. A des moments bien précis, lorsque tout semblera perdu et que vous plierez sous les assauts violents et répétés de vos ennemis, vous serez bien soulagé de voir apparaître une option de destruction totale qui balaiera l’écran de la fange extra-terrestre qui vous assaille.

xenon2_08Développé par The Bitmap Brothers et édité par Image Works, Xenon II sort en 1989 sur Amiga soit un an après le premier opus.

Une malheureuse année, c’est tout ce qu’il aura fallu aux Bitmap Brothers pour passer de Xenon un shoot, certes bien accueilli par la critique, mais plus que moyen graphiquement, au chef d’œuvre graphique qu’est Xenon II. C’est très simple, avec ce jeu, les Bitmap Brothers vont inaugurer un style graphique où chaque pixel à sa place et qu’il ne quitteront plus par la suite.

Graphiquement donc, Xenon II est magnifique. Certes, le jeu affiche peu de couleurs, 20 en fait, mais c’est tout ce dont ces génies ont besoin pour faire trembler de bonheur nos pupilles. Le design de chaque monstre, de la moindre roche ou du plus infime végétal est superbe et plonge le joueur dans un univers à part entière…

xenon2_11Selon moi, l’aspect sonore est le point faible du jeu. Si la musique d’intro est excellente (Bomb The Bass oblige), on la retrouve sous forme de refrain répétitif pendant le jeu. A la longue, ça devient un peu énervant… Les bruitages sont sommaires.

L’animation est évidemment sans faille et le jeu affiche deux parallaxes, voire quatre avec les étoiles qui défilent. Les vagues d’ennemis bénéficient également d’une animation à toute épreuve.

Côté maniabilité, votre vaisseau bouge bien, mais est très soumis à son inertie, c’est à dire qu’il continue légèrement de dériver après que vous ayez cessé de le faire bouger. L’inertie est typique des shoots spatiaux Amiga… Une donnée supplémentaire donc à gérer dans le feu de l’action.

xenon2_15Au final, Xenon II est un jeu possédant un impact visuel hors du commun qui ne laissera personne de marbre. La difficulté est bien dosée et devient très élevée dans les derniers niveaux, ce qui augmente évidemment l’intérêt puisqu’il n’y a pas de sauvegarde possible et peu de vie pour s’en sortir.
Xenon II, un shoot vertical à posséder d’urgence…

Publicités

Une réflexion sur “Xenon II – Megablast – Amiga OCS – 1989

  1. C’est marrant mais j’ai toujours préféré Xenon à Xenon 2, tout comme j’ai toujours préféré Speedball à Speedball 2…
    Mais c’est un avis purement affectif : j’ai en effet découvert les premiers opus sur Atari ST à une époque où je n’avais encore qu’un Amstrad CPC. Ils m’avaient donc fait forte impression et laissé un souvenir marquant.
    Et je ne sais pas pourquoi, je préfère leur patte graphique « salle de bain futuriste ».
    Ce qui ne m’empêche pas de trouver Xenon 2 et Speedball 2 plus aboutis à tous les niveaux.
    De manière générale je n’ai jamais été trop amateur de shoot’em up, que je trouvais et que je trouve encore trop difficiles pour moi.
    Xenon 2 ne déroge pas à la règle, sans trainer je ne suis jamais allé très loin.
    En tout cas le système de commerce entre les niveaux était une riche idée, qu’on ne trouvait généralement que dans les jeux de course, le premier qui me vient en tête étant Hot Rod auquel des camarades de lycée jouaient souvent dans les salles d’arcade.
    Ceci dit je suis d’accord pour dire que c’est un jeu à posséder pour les amateurs du genre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s