Accueil » Plateforme » Aladdin – Amiga AGA – 1994

Aladdin – Amiga AGA – 1994

aladdin_titreA Agrabah, un lointain pays balayé par des vents de sable, Aladdin, un jeune gamin des rues, doit voler pour survivre.

Pendant ce temps, Jafar, le conseiller du Sultan, fait tout pour s’accaparer la Lampe Magique de la dangereuse Caverne des Merveilles afin de s’emparer du Royaume. Notre histoire commence par une sombre nuit…

aladdin_01Incarnez Aladdin pour empêcher Jafar de conquérir la pays.

Échappez aux gardes dans le Marché d’Agrabah, survivez au Désert pour retrouver le premier morceau du Scarabé Magique, volez le second morceau à un voleur rusé sur les Toits d’Agrabah, parcourez le Donjon du Sultan, cherchez la Lampe au cœur de la Caverne des Merveilles, rencontrez le Génie dans la Lampe, partez à la poursuite de Jafar dans le Palais du Sultan et pour finir survivez aux Quartiers de Jafar.

Voilà en détail l’itinéraire qu’il vous faudra suivre pour venir à bout de ce jeu…

aladdin_04Tout au long de votre parcours, vous devrez affronter différents ennemis comme les gardes du palais. Vous pourrez au choix dégainer votre cimeterre ou leur lancer des pommes récoltées sur votre route. Les cœur bleus vous redonnerons quelques points d’énergie et les rubis pourront vous permettre de négocier quelques achats auprès d’un marchand ambulant.

Si vous récoltez des tête de Génie, vous pourrez, à la fin de chaque niveau, tenter votre chance à la roulette lors d’un séquence bonus. De même, une tête d’Apu, le singe, vous permettra de récolter des vies et autres bonus en contrôlant Apu lors d’une phase de jeu endiablée.

aladdin_06Développé par Disney Software et édité par Virgin Interactive Entertainment, Aladdin sort en 1994 sur Amiga AGA.

Ceux qui en 1993 possédait une Super Nintendo se souviendront peut-être de la magnifique conversion du dessin animé Aladdin. C’est donc un an plus tard que Dysney Software prend les choses en main pour nous pondre une version Amiga AGA tout aussi spectaculaire.

Premier constat, les sprites des personnages sont directement empruntés au dessin animé et sont donc de toute beauté. On est donc devant un jeu qui reprend en tout point l’ambiance du film et c’est clairement une bonne chose.

aladdin_08Côté technique, le minimum syndical est ici de rigueur; deux parallaxes pour créer un scrolling différentiel lisse et efficace. Sur Amiga 1200, on aurait pu espérer avoir droit à beaucoup mieux… Les couleurs sont nombreuses et évidemment bien choisie. Bref, on s’y croirait.

Niveau maniabilité du personnage, disons que c’est perfectible… Aladdin glisse beaucoup et n’enchaîne pas les actions désirées à volonté. Il y a toujours un petit temps de latence qui peut vous coûter à tout moment une vie.

Si les musiques sont extrêmement agréables, car provenant directement du film, on pourra regretter que les bruitages bouffent une voie et pas la moindre : celle de la mélodie. Alors que dans d’autres jeux, les programmeurs ont l’intelligence d’utiliser la voie de la batterie pour les bruitages, chez Disney, il faut croire qu’ils n’ont rien compris du tout… Une telle aberration me laisse perplexe.

aladdin_09Au final, Aladdin AGA est un jeu d’excellente facture à la difficulté bien dosée. Beau graphiquement, jouable, mais musicalement maladroit, il ravira toute la famille et notamment les plus jeunes. On regrettera simplement que la technologie AGA n’ait pas été réellement utilisée et que le jeu ne suive pas de plus près la trame du film, comme le faisait l’excellente version Super Nintendo.

Côté émulation, c’est toujours la même chose; avec la configuration Amiga 1200, je vous recommande de régler le CPU sur 68EC020…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s