Accueil » Plateforme » Gods – Into The Wonderful – Amiga ECS/OCS – 1991

Gods – Into The Wonderful – Amiga ECS/OCS – 1991


gods_titreUn homme faisant preuve de dextérité et de courage peut se voir accorder une simple faveur. Surtout s’il fait face à la crainte émanant d’une ancienne cité et tue les quatre puissants gardiens qui s’en sont emparés.
Ainsi notre héro se dresse devant les dieux et exige de devenir leur égal s’il rempli leur quête.
Seul l’espoir de sa défaite les réconforte. Le guerrier prend le chemin de la cité des légendes et se prépare à écrire sa fabuleuse histoire sur ses murs.

gods_02

Sans hésiter la moindre seconde, vous entrez dans la peau d’un guerrier téméraire en passe de devenir une légende.La quête que vous avez acceptée, vous mènera à travers quatre niveaux, chacun étant divisé en trois mondes labyrithesques. Sur votre route, vous devrez faire face aux assauts des vils créatures qui ont envahi la cité des légendes. Comme par hasard, la plupart du temps, les monstres que vous affronterez, tenteront de vous surprendre en apparaissant subrepticement dans votre dos ou bien de part et d’autre. Certains d’entre eux bénéficient d’une intelligence artificielle suffisamment élevée pour leur permettre de contourner votre zone de tir et vous agresser là où vous êtes le plus vulnérable.gods_03En parlant de labyrinthe, on devrait plutôt dire casse-tête, car chaque monde vous propose de dégotter des objets de valeur et des clés dont certaines débloquent des portes (que l’on ouvre grâce aux leviers) et d’autres des coffres remplis de trésors.
Vous devrez également collecter divers objets spéciaux qu’il vous faudra placer au bon endroit pour progresser. Pour vous aider, on vous donnera quelques fois de malheureux indices ou bien une potion pour faire des bons de géant.Comme dans tout jeu de plateformes qui se respecte, chaque fin de niveau est sanctionnée par un boss gigantesque d’une puissance colossale.gods_06

Développé par The Bitmap Brothers et édité par Renegade, Gods sort en 1991 sur Amiga.Rarement, on aura trouvé jeu d’action plus prise de tête sur Amiga. Et quand je dis prise de têtre, ce n’est pas péjoratif, mais juste pour dire que, dans Gods, l’aspect réflexion est à son paroxysme et l’on vous demandera de débloquer des situations qui parfois vous sembleront inextricables.Graphiquement, pas la peine de tourner autour du pot, le style des Bitmap Brothers fait son effet et même avec les 32 couleurs de base, il parviennent une nouvelle fois à nous éblouir. Du vrai boulot d’artistes. Ainsi, chaque objet est une petite merveille graphique qu’il est plaisant de regarder. Les monstres sont splendides et magnifiquement animé, ne parlons même pas des boss qui sont une vraie tuerie.

gods_09Passée la musique d’intro très agréable, le jeu ne propose comme environnement sonore que des bruitages, mais quels bruitages ! Le son de vos pas sur la pierre, votre souffle lorsque vous sautez ou pendant l’ascension d’une échelle, ou bien celui des objets tombant sur le sol…

Côté maniabilité, pour être franc, ce n’est pas la joie car votre personnage est dur à contrôler dans le sens où il se traîne un peu et qu’il met un temps infini à se retourner pour faire face aux multiples assauts des ennemis. D’où une jouabilité parfois limite agaçante et une difficulté harassante. Dommage car Gods est déjà très dur sans ces petits défauts alors avec…

Au final, Gods est un jeu de plateformes réflexion d’une facture excellente. Un grand cru comme seuls les Bitmap Brothers peuvent en pondre. Pour ceux qui arriveront à maîtriser le personnage et à ce défaire des ennemis qui sans cesse vous attaquent, Gods sera le jeu ultime, tant son côté réflexion est appétissant. Gods, un jeu à ne pas mettre entre toutes les mains…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s