Accueil » Shoot´em up horizontal » Tubular Worlds – Amiga AGA – 1994

Tubular Worlds – Amiga AGA – 1994

tubular_worlds_titreAllez combattre les forces maléfiques des Grogs afin de rétablir la paix dans la galaxie.

Vous êtes un cadet de l’un des escadrons d’élite de la flotte de défense spatiale et vous êtes l’un des premiers à être envoyé sur le front afin de combattre les Grogs.

tubular_worlds_04Seul ou accompagné d’un(e) ami(e), vous vous lancez dans la bataille afin de débarrasser l’univers de la racaille extra-terrestre qui tyrannise l’humanité depuis des lustres.

C’est légèrement armé que vous débutez votre périple et force est de constater que lors de vos premières secondes de vol, vous n’êtes pas harcelé par les pourris d’en face. Alors profitez-en pour récolter quelques options que libèrent certains de ces infâmes aliens pour améliorer votre armement et pourquoi pas, vous munir de satellites protecteurs ou de missiles à tête chercheuse.

Trois types d’armes sont vite disponibles et grossissent en puissance à mesure que vous collectez des options supplémentaires.

Sur votre route, vous ne manquerez pas de récupérer des options accélératrices , ainsi que des vies supplémentaires , afin de mettre le maximum de chance de votre côté et réussir votre mission. La plupart des ennemis que vous détruirez, libéreront de petites pastilles bleues qui vous rapporteront 250 points chacune.

tubular_worlds_13Inutile de préciser que votre périple à travers les quatre mondes (composés de quatre niveaux chacun) sera loin d’être facile, car apparemment l’ennemi est prêt à vous recevoir et mon petit doigt me dit qu’il risque de balancer tout ce qu’il a dans la bataille afin de vous empêcher de contrecarrer ses plans de domination de l’univers connu…

tubular_worlds_16Développé par Creative Game Design et produit par Dongleware, Tubular Worlds sort en 1994 sur Amiga OCS/ECS et AGA (et sur PC accessoirement).

Comment décrire ce que l’on ressent quand ce n’est que onze ans après sa sortie que l’on découvre un titre d’une telle qualité. Beaucoup d’émotion et de joie, d’émerveillement ça c’est sûr et de la hâte également, de vous faire découvrir à votre tour ce petit joyaux de l’Amiga.

tubular_worlds_08Graphiquement, Tubular Worlds est une petite merveille de détails, tous plus fins les uns que les autres, de couleurs judicieusement choisies et un déluge de textures monstrueusement belles. En un mot, vous l’aurez compris, c’est du haut de gamme.

Petite anecdote, on remarquera au passage que nombre de petites choses s’inspirent directement de grands hits tels que R-Type (le boss-vaisseau gigantesque du monde trois) et de Xenon II (la possibilité de toucher les parois et la plupart des éléments du dernier monde). Mais franchement, on ne s’en plaindra pas, car tout a été retravaillé et repensé pour en faire un tout cohérent.

tubular_worlds_10D’un point de vue sonore, Tubular World n’est pas en reste, puisque le jeu nous propose pour chaque monde une musique agréablement orchestrée, qui devient plus angoissante à chaque affrontement de boss. Les bruitages sont légers et s’intègrent parfaitement à l’ensemble.

L’animation n’est pas en reste car tout est fluide. Du scrolling horizontal, quelques fois différentiel, au scrolling latéral qui double quasiment la surface de jeu. Ne cherchez pas de saccade dans Tubular Worlds, vous n’en trouverez pas, même quand l’écran sera rempli de boulettes de toutes sortes et d’ennemis virulents qui explosent en gerbes multi-colores. Un vrai régal de ce côté-là.

tubular_worlds_15Niveau jouabilité, rien à dire, sinon que le couple « maniabilité parfaite / difficulté bien dosée » permet de se sortir de toutes les situations, même les plus difficiles. Par contre, si vous pouviez éviter de mourir, ça vous évitera de recommencer au début du niveau et dépouillé de toutes vos armes.
Autre petit bémol, les temps de chargement sont indécemment longs…

En résumé, si Tubular Worlds n’est pas le meilleur shmup horizontal de l’Amiga (T-Zero oblige), il n’en est pas loin. Tout dans ce jeu est un régal pour les yeux et les oreilles. La maniabilité est parfaite et la difficulté est progressive (et réglable au départ). C’est réellement avec une grande joie que j’ai réalisé ce test, en espérant qu’il vous incitera à vous ruer sur ce jeu…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s