Accueil » Plateforme » Shadow Dancer – Amiga ECS/OCS – 1991

Shadow Dancer – Amiga ECS/OCS – 1991

shadow_dancer_titre

shadow_dancer_01Kato, votre meilleur élève, a été tué par Sauros, un sombre maître des arts martiaux.

Vous êtes désormais le seul à pouvoir vaincre ce fou meurtrier qui s’est improvisé terroriste afin de vous compliquer la tâche.

Dans votre enfance, vous aimiez gambader librement dans les champs de fleurs. Aussi, depuis cette époque radieuse, vous a-t-on donner le surnom de « Danseuse ». Un tantinet rancunier, vous avez travaillé dur pour acquerir bon nombre d’arts martiaux dans lesquels vous êtes vite passez maître, afin de punir les coquins qui, à l’époque, vous avaient affublé de ce surnom ridicule et qui, depuis, vous suivait partout où vous alliez.

shadow_dancer_02Sévissant dans l’ombre des ruelles, vous finîtes par corriger tous ces sacripants, usant de vos techniques ancestrales et depuis, on vous nomme « Le Danseur de l’Ombre ». Le Shadow Dancer, quoi; bref, tout s’explique…

Vêtu d’un kimono et d’un masque blanc, vous partez donc à l’aventure afin de tuer Sauros, dit le tocard dans le milieu, qui est accessoirement le meurtrier de votre fidèle Kato, un jeune blanc-bec que vous aviez sorti du caniveau pour en faire un champion.

Accompagné de votre chienne, la non moins fidèle La Scie, vous allez devoir vous frayer un passage à travers quatre mondes composés de moults niveaux (ou stages) chacun.

shadow_dancer_03Votre mission ? Récupérer les bombes disséminés dans chacun d’entre eux afin de pouvoir passer au niveau suivant.

Armé de milliers de shurikens, qui gonflent vos poches, et d’un katana que vous ne sortez de son fourreau que lorsqu’un ennemi est trop proche de vous, vous zigouillez, tranchez menu menu, bref c’est la fête du slip pour un guerrier tel que vous.
Quand la situation l’exige, vous n’hésitez pas à lancer votre chienne louve sur les ennemis embusqués afin de déloger ces larves de leur trou et les exterminer comme ils le méritent (Baissez-vous et appuyez sur feu).
shadow_dancer_04Bien sûr votre chienne n’est pas invulnérable et si vous tardez trop ou si l’ennemi est trop fort, dans un japement canin déchirant vos tympans, elles retournera à l’état de chiot inofensif et ne vous sera plus d’aucune utilité. Seul une bombe récupérée pourra lui redonner une forme un peu plus acceptable…

Vous avez également la possibilité de progressez sur plusieurs plans. En maintenant le bouton feu appuyé et en allant vers le haut ou vers le bas, vous pourrez atteindre certaines passerelles inaccessibles ou passer par dessus un grillage derrière lequel un ennemi vous nargue.

shadow_dancer_05Lorsque vous vous retrouverez dans une situation désespérée, vous pourrez vous servir d’un de vos pouvoirs ultimes en appuyant sur la barre d’espace; ce qui débarrassera l’écran de la plupart de vos assaillants.

Entre chaque monde, vous passerez par un niveau bonus, durant lequel vous devrez éradiquer tous les ninja se dirigeant vers vous. En cas de victoire, vous devriez gagner une vie.

Bon courage.

shadow_dancer_06Développé par Images et distribué par US Gold (Hmmm !), Shadow Dancer sort en 1991 sur Amiga.

Converti un peu plus d’un an après sa sortie en salles d’Arcade, Shadow Dancer est un beat’em all.

Graphiquement bien en dessous de la version originale, le titre d’US Gold (Hmmmm ! Hmmmm !, Décidément…) affiche seize couleurs dans une fenêtre aux dimensions honorables. Fort heureusement le manque de couleurs, inhérent aux titre édités par US Gold (HMMM ! Désolé, c’est ma gorge qui me chatouille), n’empêche pas Shadow Dancer version Amiga d’être fidèle à la version Arcade; et on ne peut que s’en réjouir.

shadow_dancer_07D’un point de vue sonore, c’est du tout bon, puisque les musiques sont d’excellente facture et collent bien à l’action. Les bruitages et autres voix digits sont de qualité honorable.

L’animation n’est pas en reste puisque le scrolling multidirectionnel (qui, au passage de l’Arcade à l’Amiga, a perdu sa parallaxe de fond) est fluide.

Côté maniabilité, on peut dire que c’est fidèle à l’Arcade, puisque l’on peut effectuer en une fraction de seconde des bonds de plateforme en plateforme et enchaîner des sauts sans la moindre difficulté. Un petit bémol, tout de même, concernant les sauts ; en effet, par manque de précision, certains bonds vers l’avant se transforment quelques fois en bonds sur place et vis et versa, ce qui peut avoir pour consèquence de vous mettre dans des situations critiques.

shadow_dancer_08La difficulté est à la hauteur de la version Arcade, elle est donc extrêmement élevée. Seuls les meilleurs d’entre vous en verront la fin sans recourir aux sauvegardes d’état. Par avance, je leur tire mon chapeau.

En résumé, Shadow Dancer s’est vu offrir une conversion très honnête sur notre machine préférée et c’est tant mieux. Manquant certes de couleurs, mais fidèle graphiquement, proposant des musiques accrocheuses et pourvu d’une animation à la hauteur, Shadow Dancer sur Amiga devrait vous rappeler les excellents moments que vous avez passez sur la borne d’Arcade à l’époque.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s