Accueil » Shoot' em up multi-directionnel » Zarathrusta – Amiga ECS/OCS – 1991

Zarathrusta – Amiga ECS/OCS – 1991

zarathrusta_titre


zarathrusta_01La résistance est sur le point de lancer une importante attaque contre l’Empire. Pour la préparer, elle a capturé plusieurs vaisseaux, mais elle manque d’une chose essentielle : des pods de Klystron, une puissante source d’énergie, seule capable de mettre en mouvement les formidables engins.

C’est vous que la résistance a choisi pour accomplir cette délicate mission…

Comme par hasard, dès qu’il faut un couillon pour l’envoyer au charbon, c’est apparemment toujours sur vous que ça tombe.
zarathrusta_04Ça commence à bien faire… vous en avez raz-le-bol d’être pris à chaque fois pour le débile de service et vous vous dîtes que cette fois-ci, personne ne vous forcera à vous élancer pour une mission suicide.

Personne ? Ben si, moi… je suis votre officier supérieur et d’un bon gros coup de tatane je vous fais entrer de force dans le cockpit de votre appareil et, un sourir malsain sur les lèvres, je vous regarde partir vers votre mort.

C’est con des fois la vie, mais c’est comme ça.

zarathrusta_03Alors, pendant que vous gueulez comme un âne là où plus personne ne peut vous entendre, vous voyer le sol d’une planète lambda se rapprocher dangereusement de votre appareil. Vous découvrez dans la douleur que vous êtes soumis à la gravité de l’astre et qu’il va vous falloir constamment jouer avec la direction « haut » de votre manche à balais pour pousser votre booster à plein régime et vous soustraire momentanèment à l’attraction de la planète (à condition que votre vaisseau soit convenablement orienté).

Comment ça, convenablement orienté ? Du calme, jouez des directions « droite » et « gauche » de votre joystick, et vous ferez tourner votre machine à volonté. Ça commence à rentrer ? Bon, maintenant va falloir survivre, car c’est très chaud en bas. Chaque planètoïde et infesté de systèmes de défense meurtriers : tourelles défensives, lasers, poutrelles téléscopiques, vents violents, bref, la panoplies habituelle, quoi…
zarathrusta_02Mais qu’est-ce que je viens fiche ici ? Comment, ça ? On vous a pas briefé ? Hmmmm ! Vous allez devoir récupérer sur chaque monde un « pod » de Klystron en l’arrimant à votre vaisseau à l’aide de votre grappin magnétique que vous déclenchez avec la direction « bas » du manche à balais. Attention ! Une fois accroché à votre coucou, le pod en modifiera complétement le mouvement, du fait de son poids imposant. Il ne vous restera plus qu’à rejoindre les étoiles pour fuir la planète. Mouarf, z’êtes pas sorti de l’auberge avec ça au cul.

Ah oui, vous pouvez aussi tirer avec le bouton « feu » ou déclencher votre laser avec la barre d’espace, mais attention ce dernier bouffe pas mal de carburant.

zarathrusta_06Quel carburant ? Ben vous savez, c’est qu’il biberonne votre tas de taules. o_O Rassurez-vous, vous pourrez faire le plein en route en déclenchant le grappin au-dessus d’un réservoir de « fuel ».

Au fait, à chaque fois que vous utiliserez la direction « bas », vous déclencherez un bouclier magnétique qui vous protégera momentanément des collisions… ça peut toujours servir. Mouarf, bonne chance ! 😡

PS : Essayez votre grappin au-dessus d’autres objets, vous lui découvrirez peut-être d’autres utilités…

zarathrusta_07Développé par The Whiz Kidz, à qui l’on doit déjà Ziriax) et édité par Hewson, Zarathrusta sort en 1991 sur Amiga.

Refonte coloré d’un certain Thrust sur Commodore 64, Zarathrusta est à l’Amiga ce que le casse-tête est à la Chine.

icone_graphismesDisposant d’une bonne résolution, Zarathrusta est graphiquement agréable et vous propose de survivre à quatre types d’environnements finement dessinés et affichant les 32 couleurs de base de l’Amiga.

icone_sonCôté ambiance sonore, il faudra se contenter de bruitages, seul l’écran titre disposant d’une sympathique petite musique… dommage.

icone_jouabiliteLa maniabilité est bonne, le vaisseau obéit au doigt et à l’oeil à chacune de vos solicitations, heureusement d’ailleurs.

zarathrusta_08icone_techniqueL’animation est parfaite; le scrolling multi-directionnel 8-voies étant un modèle de fluidité et de réactivité. Normal, on est sur Amiga me direz-vous. 😉

Tant qu’on a pas de pod de Klystron accroché au derrière, le tout est dans un premier temps très jouable; il faut juste un peu de temps pour se familiariser aux commandes de l’appareil.

icone_difficultePar contre, que c’est dur: tout se joue au pixel près, et dès que l’on est lesté d’un pod, ça devient vite l’enfer pour se sortir des cavernes exigües. Un vrai challenge, voire pire.

En conclusion, s’il est très agréable graphiquement et dans un premier temps très plaisant à jouer, Zarathrusta n’en devient pas moins au fil des niveaux frustrant, tant la difficulté devient vite élevée. Déjà que sans pod, c’est chaud, alors avec, c’est l’enfer. Plus qu’un challenge pour pros du joystick, Zarathrusta est monstrueusement difficile. Vive les « save states » ! (30 de suite pour passer certains niveaux…)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s