Accueil » Shoot´em up horizontal » P-47 Thunderbolt – ECS/OCS

P-47 Thunderbolt – ECS/OCS


Pendant la seconde guerre mondiale, le Républic P-47 Thunderbolt fut l’un des avion américains les plus renommés car reconnu pour sa puissance de feu et sa rapidité d’action lors de missions sur le nord de la France.

Dans la lutte décisive contre l’occupant nazi, il allait mettre à mal ses défenses et progressivement remettre en cause son hégémonie.

Aux commandes de votre P-47 Thunderbolt, vous vous envolez d’une base britannique pour rejoindre l’espace aérien français et casser du nazi.

Pour réduire à néant l’effort de guerre allemand, vous allez devoir traverser huit niveaux infestés de chars furieux, de coucous voltigeurs, de batteries de DCA vicelardes, bref d’un arsenal de guerre de haut niveau entièrement braqué sur votre avion.

Ça fout légèrement les j’tons au départ, mais en même temps, vous commencez à être habitué à susciter la haine chez tous les ennemis de l’humanité, alors les nazis, c’est un p’tit peu de la rigolade.

Sur votre route, en dézinguant des hélicoptères, vous aurez l’oportunité de récolter des options qui vont sans aucun doute vous faire saliver parce qu’il faut bien l’avouer, au départ de votre mission, c’est vraiment pas la joie côté armement. Déjà que vous vous traînez lamentablement, mais en plus avec votre pauvre petite sulfateuse des familles, vous êtes ridicule et les ennemis taquins ne manquent pas de se foutre de votre pomme à la moindre occasion.

Comme vous n’êtes pas une buse, j’imagine que vous allez avidement vous jeter sur la moindre vie supplémentaire et vous ferez bien car l’ennemi ne compte pas vous faire de cadeau.

Développé par Source et édité par Firebird, P-47 The Freedom Fighter sort en 1990 sur Amiga.

icone_graphismesAffichant 32 couleurs plutôt bien choisies, dans une fenêtre adaptée à ce genre de jeux, avec autant de parallaxes que nécessaire, P-47 est graphiquement agréable et reproduit très fidèlement l’ambiance de l’Arcade avec, en prime, des informations incrustées dans la fenêtre de jeu, chose que la version Arcade ne propose pas.
Par contre, comme pour cette dernière, petite déception concernant l’absence de variété des ennemis et des boss, c’est clairement l’un des points faibles du jeu.

icone_sonLes musiques sont quant à elles plutôt moyennes et n’exploitent clairement pas la puissance sonore de l’Amiga. Concernant les bruitages, ils sont plus que quelconques, vous oublierez donc tout ceci sans peine.

icone_techniqueSi le scrolling horizontal est sans faille, vous noterez que votre appareil est plutôt lent au départ et donne par conséquent une nette sensation de lourdeur à l’ensemble. Récoltez une option de vitesse et tout s’arrangera rapidement.

icone_jouabiliteLa jouabilité est donc très acceptable et permettra à tout un chacun de tirer son épingle du jeu… de plus, il vous faudra choisir la bonne arme secondaire si vous voulez vous débarrasser plus facilement de certains boss.

icone_difficulteLa difficulté est quant à elle progressive, rien d’insurmontable, mais tâchez de ne pas vous laisser délester de trop d’armement car ça risque de le devenir.

En conclusion, P-47 The Freedom Fighter est une bonne conversion du titre de Jaleco. Peut-être un peu empâté au départ, la jouabilité tant à s’améliorer par la suite. Agréable graphiquement, bien que faible musicalement, P-47 ravira les petits comme les grands en proposant beaucoup d’action que l’on pourra juste trouver à la longue un peu répétitive. Dans le même genre, vous lui préférerez sans doute Silkworm, sorti un an plus tôt, mais ça vaut quand même la peine de l’essayer juste pour voir.

Un oeil sur la version Arcade… (1988)

Si cette version affiche logiquement plus de couleurs (128), on notera que la fenêtre de jeu est beaucoup moins adaptée à un shmup horizontal… étrange.
Par contre, le jeu a pris un gros coup de vieux et l’action qu’il propose est ultra-répétitive, ce qui ne donne pas vraiment envike d’aller très loin.
A choisir, je vous conseille de lui préférer son petit frère sorti en 1995 : P-47 Aces, une suite du même style, bénéficiant d’une refonte graphique bien agréable et d’action un peu plus diversifiée. Ce jeu est cependant beaucoup plus dur dès le premier niveau franchi.
P-47 Arcade – Un jeu honnête, sans plus.

Publicités

2 réflexions sur “P-47 Thunderbolt – ECS/OCS

    • Je n’y avais pas joué à l’époque, aussi, je le trouve moyen dans sa réalisation. Mais c’est loin d’être un mauvais jeu comme certaines conversions signées US Gold…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s